Partie 1 ici >

Jour 4 : Hoover Dam, Seligman et le Grand Canyon

Arrivée au barrage Hoover, sur le Colorado. Il a permis à la région désertique de développer son industrie.

Jour 04 034


En passant le barrage on arrive en Arizona : une heure de plus que dans le Nevada, il faut accorder nos montres.

Un pont se construit un peu en-dessus du barrage, afin de désengorger celui-ci : il peut y avoir beaucoup de circulation donc le nouvel ouvrage est le bienvenu.  En effet la traversée du barrage peut durer plusieurs heures.

Une bonne température, un ciel bleu… on doit étouffer ici l’été !

Nous continuons notre route, petite pause essence à Kingman. Bourgade sans grand intérêt, nous ne tardons pas.

Nous faisons une première rencontre avec les camions américains, bien différents des camions européens !

Jour 04 035
Prochain arrêt : Seligman, ville qu’on avait repérée sur Internet. Ici passe l’historique route 66.

C’est aussi ici qu’a été créée la première association destinée à préserver la « Route Mère », en 1987. Retour dans les années 50 : effectivement, on y retrouve des vieilles affiches, des anciennes pubs… Surréaliste.

Jour 04 036

Jour 04 037
Jour 04 038

Jour 04 039

Jour 04 041

Jour 04 042

Jour 04 043
Jour 04 044

Jour 04 045

Ville vitrine qui est quand même bordée de « vraies » maisons, Seligman étonne par son petit côté ville fantôme… On dirait que le temps s’y est arrêté. Il n’y avait d’ailleurs personne, à part 2 ou 3 touristes.

Cette bourgade de 450 habitants n’a qu’une rue et fait à peine 500 mètres de long. On aurait pu y passer des heures à tout prendre en photo, tellement il y a de choses incroyables à voir.

Après la pause, on se dirige vers Williams, qui va nous conduire au Grand Canyon !

C’est la première fois depuis notre arrivée que nous voyons de la neige.

Jour 04 046
C’est parti pour la visite du parc ! C’est un parc national, géré par des rangers. Les photos avec les gens permettent de se rendre compte de l’immensité qui est face à nous.

Jour 04 047

Nous finissons par Hopi Point, d’où les photographes viennent admirer le coucher de soleil ! Voilà donc le moment attendu par tous.

Jour 04 048

Jour 04 049

Une fois le soleil couché, nous reprenons la voiture pour voir la petite supérette du parc. Il y a aussi une boutique de souvenirs, des téléphones… ça tombe bien, nous devons confirmer une excursion prévue le lendemain.

Nous retournons ensuite à notre hôtel, où nous mangeons un morceau avant un repos bien mérité.

Jour 5 : Monument Valley

Ce jour-là, nous nous levons très tôt. Nous estimons notre temps de parcours jusqu’à Monument Valley à 4 h 30, sans les pauses. Etant donné que nous avons une excursion prévue sur place à 14 h, nous pensons partir au plus tôt afin d’éviter d’être trop juste.

A 7 heures, c’est le départ. Pas un bruit dans le parc, nous ne croisons qu’une seule voiture. Nous en profitons pour prendre encore quelques photos.

Jour 05 034

Jour 05 035
Nous sommes bien contents de rentrer au chaud dans la voiture, il fait bien froid de si bon matin !

Puis c’est parti pour avaler des miles sur une route monotone.

Les paysages commencent à changer, la terre est plus rouge, les voitures que l’on croise sont recouvertes de poussière ! Vous remarquez que nous avons perdu le ciel bleu…

Jour 05 036
Direction Monument Valley.

Jour 05 037

Vient l’heure de notre excursion !

La visite se fait avec un guide de la tribu des Navajos.

Avec nous il y a un autre groupe de touristes italiens.

Nous commençons par aller voir un Hogan « femelle » (opposé au Hogan mâle en forme de tipi), l’habitation traditionnelle d’une famille Navajo.

Jour 05 038
Il a une structure en bois (des branches de genévrier ou de cèdre de 10 à 15 cm de diamètre) colmatée et recouverte de terre qui constitue une bonne isolation contre le froid comme la chaleur. L’espace intérieur est sans séparation avec un orifice central qui sert de cheminée. Toutes les activités ont lieu dans le hogan : la cuisine, le tissage, les repas, les échanges sociaux…

Nous reprenons la route et entrons dans la réserve.

La vue est splendide et nous reconnaissons les fameux rochers vus dans de nombreux westerns !

Jour 05 039
Le guide nous raconte l’histoire du site et sa médiatisation grâce aux nombreux films qui y ont été tournés.

Entre autres il y a eu La chevauchée fantastique avec John Wayne, Il était une fois dans l’Ouest, Indiana Jones et la dernière croisade, Retour vers le futur 3…

La brume arrive, le temps est de plus en plus incertain.

Ce n’est pas la meilleure journée pour les photographes, mais ça n’empêche pas d’admirer la beauté des lieux.

Notre guide nous montre les différentes formes « reconnues » dans chaque rocher, comme pour les nuages.

Nous croisons donc un mammouth, un chien, un dragon assoupi…

Nous trouvons également des animaux peints par les tribus indiennes :

Jour 05 040
Nous arrivons à Sun’s Eye : remarquez les larmes qui s’écoulent…

Jour 05 041
La visite continue avec des arrêts aux différentes arches, mais la brume commence à nous entourer et il se met même à neiger.

Une fois de plus, il est difficile sur une photo de pouvoir évaluer la grandeur des lieux.

Cette fois la visite est terminée, la brume a recouvert tout le territoire Navajo et nous ne pouvons plus rien voir.

Nous retournons à l’hôtel. Comme il n’y a rien à faire dans les environs, ça sera donc une soirée tranquille devant la télé, même si l’hôtel permet de louer des films avec John Wayne.

Un mini cinéma nous propose même un Western.

Ce soir à la télé il y a une émission : Man V. Food… un homme (Adam Richman) traverse les Etats-Unis en relevant les défis culinaires de différents restaurants.

 

Jour 6 : Page, Horseshoe Bend, Glen Canyon et Lake Powell

En ouvrant les rideaux en ce jeudi matin, on s’aperçoit que la brume commence à partir et que le soleil se met à percer. On ne sait pas si le temps sera meilleur aujourd’hui.

Jour 06 034

Hier, le guide nous a proposé de refaire la visite dans la matinée, mais comme nous avons de la route à faire, nous préférons décliner son offre.

En partant, nous repassons devant la « maison » indienne (vous vous rappelez le nom ?) et on voit bien la différence avec la veille : il a beaucoup neigé pendant la nuit.

Jour 06 035

Jour 06 036

Nous reprenons la route, direction Page ! 127 miles (estimation : 3 h 15 de route).

En chemin, le temps se s’améliore pas et c’est même pire ! On ne voit pas à 3 mètres devant nous, on roule donc avec prudence.

Notre guide mentionne que Page est une « ville où il fait toujours beau ». Espérons qu’il dise la vérité !

A quelques miles de notre destination, au détour d’un virage, le brouillard disparaît d’un coup, remplacé par un ciel bleu sans nuages ! Le soleil est de la partie.

Il est seulement 10 h, donc nous décidons de faire une petite marche pour découvrir le célèbre Fer à Cheval.

On arrive sur un petit parking ; deux voitures sont garées, c’est rassurant, nous ne sommes pas seuls !

La « randonnée » commence par l’escalade d’une grande butte de sable. Aïe aïe aïe ! Mais après 20 minutes de marche, nous arrivons à Horseshoe Bend et là on est subjugués !

Jour 06 038

Le fleuve Colorado creuse les falaises depuis des milliers d’années… On ne se rend pas facilement compte sur la photo, on aurait dû louer un hélico 😉

Les photographes sont de sortie !

Jour 06 037

On profite d’avoir du temps devant nous, ainsi qu’un beau soleil, pour faire quelques photos. Au bout de quelques minutes nous sommes seuls ; c’est très reposant comme endroit.

Presque à contre-coeur, on se décide à repartir de cet endroit magique.

Le retour est plus pénible, on approche de midi et on se dit qu’en été, ça doit être insupportable de marcher ici !

Nous allons poser nos valises à l’hôtel. Nous en profitons pour faire un tour dans la ville, histoire de repérer l’agence qui nous propose l’excursion de demain. Nous trouvons facilement.

A notre grande surprise, nous voyons 15 églises ou autres lieux de culte dans la rue principale, alignées les unes à côté des autres.

Nous allons ensuite déjeuner au « drive-in ».

Nous prenons ensuite la direction du barrage de Glen Canyon, qu’il est possible de visiter

Jour 06 039

Nous traversons le barrage pour nous diriger vers le Lac Powell. C’est un lac artificiel créé justement par le barrage de Glen Canyon.

Il fait partie d’un parc national, il faut donc en payer l’entrée. Heureusement pour nous, la saison ne commence que début mars, du coup nous passons tranquillement !

La marina

Jour 06 040

Il n’y a personne. Nous nous renseignons pour louer un bateau une heure ou deux mais les prix sont vraiment excessifs.

Il fait si beau (et ne connaissant pas les prévisions météo du lendemain) que nous retournons à Page pour voir si nous pouvons avancer notre excursion de demain à cet après-midi ; mais la dame des bureaux nous dit de passer une heure plus tard, pour avoir les informations directement de son chauffeur.

Puis nous allons faire quelques courses au supermarché du coin, acheter une carte mémoire puisque nous sommes bientôt à court. Eh oui déjà !

A 15 h nous sommes de nouveau à l’agence pour voir s’il reste de la place pour la dernière visite de la journée ; peine perdue, c’est complet.

Du coup, on se dit qu’on peut aller faire la visite du barrage. En arrivant, on apprend que la dernière visite est partie depuis déjà un quart d’heure.

Nous en profitons pour traverser à pied le pont qui surplombe le barrage.

En repartant du barrage, nous découvrons un autre point de vue.

Jour 06 041

Retour au lac Powell

Jour 06 042

Après cette promenade bien sympathique, nous rentrons à l’hôtel.

Nous finissons la journée à « Ken’s Old West », un steakhouse où la barmaid pousse la chansonnette à la guitare.

 

Jour 7 : Antelope Canyon et Bryce Canyon

A 8 h, nous sommes dans le 4×4 qui nous amène à notre excursion du jour.

Notre chauffeur, une indienne Navajo, finit de prendre son petit déjeuner tout en conduisant : café et épi de maïs bouilli.

Nous allons à Antelope Canyon. Il est impossible de s’y rendre en voiture tellement le chemin, mélange de terre rouge et de sable, est impraticable.

C’est une gorge creusée par l’eau et le vent. Territoire appartenant aux Indiens, ils sont les seuls à pouvoir y organiser des visites.

Lorsqu’il y a un orage, l’eau s’engouffre très rapidement ici et les crues deviennent dangereuses.

Jour 07 034

Jour 07 036

Comme il est encore très tôt, nous avons la chance de ne croiser personne dans ce lieu très étroit. Notre guide nous explique qu’en été, il peut y avoir plus d’une centaine de personnes en même temps dans la gorge. En effet, plusieurs compagnies Navajos proposent la visite.

Finalement nous sommes contents d’avoir gardé la visite de ce matin, car nous sommes seuls avec notre guide !

Au bout d’une heure, il faut déjà repartir.

La visite nous a beaucoup plu. Ces formes, ces couleurs… quelle magie !

Nous reprenons la route. En chemin, le paysage diffère de celui de Page. Des montages enneigées, des rivières, des petits ponts…

Nous traversons Red Canyon, un tout petit parc naturel, qui donne un avant-goût de notre destination finale.

Jour 07 037

La pause est finie, il faut repartir !

Les villes se font rares à mesure que nous approchons du but.

Enfin, nous arrivons à Ruby’s Inn. C’est un « village » qui se trouve aux portes du parc national de Bryce Canyon.

Jour 07 038

Nous avons l’impression de nous trouver dans une station de ski : partout, des gens en combinaison, avec des skis, des raquettes… Nous en sommes vraiment surpris.

Les autres parcs que nous avons faits étaient déserts mais là on dirait bien que c’est différent.

Comme pour les autres parcs nationaux, l’entrée est de 25 $ par voiture. Mais comme au Lac Powell, nous entrons sans payer, car il n’y a aucun gardien et la barrière est ouverte.

Nous marquons un premier arrêt à l’Office de Tourisme du parc. Là, un ranger nous montre les routes qui sont interdites aux voitures ; elles sont réservées aux amateurs de sports d’hiver (ski de fond et raquettes).

Dans le parc, nous croisons très peu de voitures, bizarrement. Différents endroits offrent de magnifiques points de vue sur les « dentelles » du parc.

Jour 07 039

Jour 07 040

Jour 07 042

Puis nous allons vers un autre point de vue, qui sera notre préféré : Inspiration Point.

Il faut emprunter un petit sentier (invisible sous le tas de neige) qui grimpe pas mal…

Arrivés en haut, nous nous disons que la petite escalade en vaut la peine.

Ici, les « cheminées de fée » montrent toute leur splendeur.

Jour 07 044

Jour 8 : Las Vegas

Adieu les parcs, bonjour aux grandes villes ! Les amoureux de Mère Nature apprécieront sans doute moins la suite de notre voyage.

Nous partons pour Vegas, en empruntant une vraie route de montagne : nous croisons des panneaux indiquant que les chaînes et les pneus neige sont recommandés en hiver. Oups !

La route est bien sinueuse, il y a des plaques de givre sur la chaussée, il faut faire attention.

Lorsqu’enfin nous sortons de la montagne, nous nous arrêtons à Cedar City afin de prendre le petit déjeuner chez Ihop.

Puis c’est reparti pour quelques heures de route avant d’arriver à « Sin City » (la ville du péché), surnom de Las Vegas.

Notre premier arrêt dans la ville est pour l’office de tourisme, où nous récupérons quelques prospectus.

On voit bien que c’est samedi, il y a beaucoup plus de monde que lundi dernier.

La ville, de jour, est moins impressionnante.

Jour 08 034

Jour 08 036

The Venetian

Jour 08 038
Palais des Doges, place Saint Marc, Campanile, Rialto, tout y est ou presque !

C’est une ville vraiment démesurée, où tout est possible.

Bien sûr, nous avons préféré la véritable Venise…

Direction ensuite la galerie commerciale du Caesars Palace, considérée comme l’une des plus belles du monde.

Jour 08 041

Direction ensuite le Circus Circus, hôtel-casino clairement destiné aux familles.

Jour 08 042

Nous repartons ensuite vers le Mirage, pour assister au spectacle du volcan : sons, lumière, eau, feu !

Jour 08 044

Après le spectacle époustouflant, nous allons chercher Fremont Street, une rue sitée au nord du Strip, afin de voir son célèbre spectacle de lumières. Nous voyons bien que nous nous éloignons du côté touristique et animé du Strip : une chapelle de mariage, puis un club de strip-tease, une chapelle, un club…

Nous entrevoyons le spectacle depuis la voiture et vu le quartier, nous ne préférons pas traîner.

La pluie se met à tomber, nous tentons quand même de nous arrêter près du célèbre panneau de bienvenue, tout au sud du Strip.

Avant de rentrer à l’hôtel, nous visitons rapidement le Luxor. C’est le seul hôtel-casino qui interdit de faire des photos de ses intérieurs ! Thème de l’Egypte, donc. Le tout est assez chic.

C’est certainement la journée la plus éprouvante du voyage, tellement nous avons marché.

 

Jour 9 : Las Vegas (fin)

Ce matin, nous devons prendre l’avion pour San Francisco à 11 h.

Nous profitons du temps qu’il nous reste pour finir notre tour des casinos, notamment le nôtre.

Jour 09 036

L’hôtel-casino Excalibur que nous n’avons pas le temps de visiter. Thème médiéval, Merlin l’Enchanteur et dragon !

Jour 09 034

Etant donné que nous n’avons pas pu prendre les intérieurs du Luxor en photo, voici un aperçu des extérieurs

Jour 09 041

Jour 09 039
Au sommet de la pyramide, la lumière se voit à 150 miles à la ronde.

Notre petit arbre prend le soleil à Vegas !

Jour 09 040
Cette fois-ci il est temps de partir pour l’aéroport !

Nous déposons la voiture dans un hangar, c’est vraiment très simple et rapide, nous en sommes étonnés.

Distance parcourue : 1 600 miles.

On part de Vegas pour San Francisco. Le ciel est dégagé, on en profite pour faire quelques photos depuis l’avion.

Jour 09 042

Jour 09 043

Partie 3 : San Francisco

Partie 4 : New York